Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
alex
Inconditionnel
Inconditionnel
Messages : 6933
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 46
Localisation : Richelle
http://www.l-d-j.be

Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 15:42
Hier, en reprenant le route, j'ai eu mal aux jambes comme si je débutais la saison.
C'est sans doute dû à la fatigue mais certainement pas seulement.
Pour moi c'était ma 3ième sorties route en 2014 (dont une le 5 janvier) tandis qu'en VTT j'en plus de 20.
En allant sur Strava, j'ai vu qu'un pro sur route Thibaut Pinot avait fait du VTT (42 km et 1300 de D+) aujourd'hui et avait signalé qu'il avait eut très dure. Alors que ce gars à déjà roulé sur route des milliers de km depuis janvier mais nettement moins en VTT.
Pour moi le problème entre le route et le VTT doit être musculaire. Un peu comme un cycliste régulier se mettrait à courir il aurait mal aux jambes la lendemain. C'est certain !
En me posant cette question j'ai recherché sur internet des éléments de réponse et j'ai trouvé ceci qui m'a semblé pertinent.


De nombreux VTTistes se préparent sur la route comme les routiers. Quelques fois ces derniers s'entraînent en VTT pour tester le matériel et reconnaître des parcours. Or le Cross Country s'apparente plus au CLM avec une gestion de l'effort plus individuel où on ne peut pas se cacher dans les roues. Au final le vttiste termine la course complètement épuisé. Les difficultés techniques du parcours engendrent également des traumatismes plus important des muscles posturaux (dos, épaule, bras), sans compter que parfois le vttiste descend du vélo pour franchir des obstacles. D'un point de vue musculaire, les fréquences de pédalages sont parfois beaucoup plus lentes et nécessite des pics de forces important dans les côtes très difficile ou le vttiste évolue dans les limites de l'équilibre.


Cette spécificité nécessite des adaptations dans l'entraînement. Les temps de récupération sont aussi plus long en ce qui concerne les compétitions. Le VTTiste doit adapter les techniques et méthodes d'entraînement issues de la route.


1 Différence énergétique

1.1 les filières énergétiques

Ce sont évidemment les mêmes que celles qu'on retrouve sur la route. L'endurance aérobie, la puissance aérobie, la notion de seuil sont aussi important en cyclisme sur route qu'en VTT. Toutefois, les temps d'effort passés autour du seuil et au dessus sont sensiblement plus important sur une épreuve de cross country de 2 heures qu'une course sur route de la même durée. Cela tient du fait que les routiers peuvent s'abriter dans le peloton et s'économiser un peu plus qu'en VTT ou les difficultés du terrain rendent difficile l'utilisation des abris.  En VTT on ne gagne pas une course en restant dans les roues jusqu'au bout comme peuvent le faire les sprinteurs. Il faut s'employer du début jusqu'a la fin. Les durée des courses sont aussi plus courtes, ce qui fait que l'intensité moyenne est légèrement supérieure à celle des courses routières. Les notions de Puissance Maximale Aérobie et de temps limite à PMA sont un peu plus déterminants en VTT.

Le temps passé sur des intensités >110 % de pMA est aussi très important en VTT, il faut souvent produire des séquences d'efforts de quelques secondes voir dizaines de secondes pour passer une petites cotes sans mettre pied à terre. On doit donc disposer d'une très forte puissance et capacité anaérobie en VTT

1.2 Les différences musculaires

En VTT contrairement à ce qu'on croit on ne développe pas plus la vélocité que sur route. Le fait que les braquets soient plus petits est une nécessité pour pouvoir gravir les obstacles et chemin caillouteux. Si on observe les vttistes dans les cotes on s'aperçois qu'ils fleurtent avec les limites de l'équilibre en utilisant une fréquence de pédalage pénible car plus lente et nécessitant plus de force que celle employée par les routiers, de plus lorsque la pente est élevée les vttistes restent assis sur la selle pour conserver de l'adhérence sur la roue arrière, cela s'accompagne d'une situation difficile pour produire son effort. Évidemment une fréquence plus basse s'accompagne d'une baisse de rendement, d'une fatigue plus importante qui limite la durée de l'effort. L'entraînement doit intégrer des exercices d'endurance de force, de force explosive.



1.3 Le sens de l'effort.

L'effort en VTT nécessite une concentration différente de celle des courses sur route. Il faut constamment lire le sol, repérer les obstacles, choisir la trajectoire la plus économique, la plus fiable. Cette concentration doit être maintenue malgré l'intensité de l'effort. Certains routiers sont déstabilisés lorsqu'ils découvrent le VTT. De la même manière que certains cyclistes éprouves des difficultés psychologiques dans les épreuves CLM, la pratique du VTT nécessite un sens de l'effort bien particulier.

2 Quels aménagements de l'entraînement

Intégrer plus de séances d'entraînement de type, capacité anaérobie, PMA, de Seuil.

Réduire les durées d'entraînement en endurance.

Réaliser des séances sur VTT et sur terrain de cross country.

Faire des exercices de renforcement des muscles posturaux (dos, épaule, bras).

Intégrer plus des séances d'Interval-training avec des fréquences de pédalages peu confortable (trop dure)

Apprendre à utiliser des cadences souples même si le terrain ne s'y prête pas.

Augmentez le délais de récupération après une course VTT.
ps
Fan
Fan
Messages : 641
Date d'inscription : 16/05/2012

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 16:40
pour moi, la route ne sert que pour le fond... mais le fond c'est long! pour faire du vtt, il faut FAIRE du vtt.. avec toutes ses aptitudes. le problème du vtt c'est l'intensité, il est impossible de rouler 3h en endurance pure ou extensive en vtt.
avatar
alex
Inconditionnel
Inconditionnel
Messages : 6933
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 46
Localisation : Richelle
http://www.l-d-j.be

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 18:05
Soudon.philippe a écrit:pour moi, la route ne sert que pour le fond... mais le fond c'est long! pour faire du vtt, il faut FAIRE du vtt.. avec toutes ses aptitudes. le problème du vtt c'est l'intensité, il est impossible de rouler 3h en endurance pure ou extensive en vtt.

Je suis d'accord avec toi si on se place dans le vas d'un vététiste qui fait du route en complément Wink

Mais on veut être performant en VTT et aussi en route, cela devient plus compliqué.
ps
Fan
Fan
Messages : 641
Date d'inscription : 16/05/2012

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 18:15
suis trop vieux pour être performant partout Very Happy... et pas de bike de route juste un mulet vtt en slick
avatar
opn7
Bavard
Bavard
Messages : 205
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 38
Localisation : Visé

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 19:44
Très chouette article Alex, une fois de plus! Wink

Perso j'accorde beaucoup d'importance à la posturale. En effet c'est quasi impossible de se positionner de manière identique sur un route que sur un vtt. Pourtant les groupes musculaires travaillent différemment selon le recul de selle ou l'engagement du pied sur la pédale.
Du coup, si je suis beaucoup sur le home trainer (vélo route) l'hiver, pour la force, en plus des sorties de fond, la prépa de la saison de vtt (dès janvier) ne se fait quasi que sur ce dernier.

Moi je travaille beaucoup par thèmes, avec des séances dédiées au seuil, pma etc. A raison de 5 petites sorties/ semaine. Du coup, moins éprouvant pour l'organisme qu'une ou deux plus grosses sorties VTT. De plus pour éviter le surentrainement, c'est beaucoup plus facile car on peut quantifier et planifier le temps passé dans chaque zone.
Le seul bémol c'est le braquet fort court dans certains cas de figure, genre vitesse (seuil ou tempo) sur le plat. Pour ça je prend encore mon CX pourvu d'un 50 dents. (Faut dire que le vtt est monté en 28-10 pour le plus petit rapport)
Par contre beaucoup de ces entrainements, s'ils sont fait sur vtt, se font pour ma part sur la route. Ca permet de choisir des portions régulières pour les 3 ou 5 minutes d'exercice. Ce qui est quasi impossible à trouver dans "la nature" car le trop plein d'irrégularité ne permet pas de rester dans une fréquence cible.
Par contre, j'ai trouvé récemment un petit parcours nature qui me permettait de faire des séances de seuil.
Pour ceux qui connaissent bien la julienne et pour un entrainement au seuil X fois 3' au seuil R=5':
A la friterie près du pont d'hermalle (près du mag d'outillage).
Prendre la grosse cote asphaltée qui monte ds les bois. Vers les 3' on arrive à un petit pont qui surplombe. C'est à cet endroit qu'on monte sur la droite pour y accéder.
On rentre en phase de récup'.
Aller tout droit et prendre la cuvette 50m plus loin, poursuivre le sentier avec racine qui longe le champs à droite. 30m après la fin du champs, on a une descente raide qui plonge à droite, la Phil Soudon. Tout descendre tout droit pour arriver sur le pont. Là il reste deux minutes pour revenir par la route au point de départ.
J'ai trouvé cette boucle de la semaine et elle est tip top syncro avec le timing! C'est super plaisant de faire du qualitatif en vrais VTT, car l'exercice dans l'exercice, c'est de bosser le technique en pleine récup.
avatar
alex
Inconditionnel
Inconditionnel
Messages : 6933
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 46
Localisation : Richelle
http://www.l-d-j.be

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 20:50
La position doit en effet aussi jouer un rôle, je n'y pensais pas.

C'est marrant que tu parles de la côte de la friterie (que je nomme la côte de la mort quand je la prends avec mes enfants), car je l'ai déjà utilisée aussi comme entrainement pour mon premier XTerra à Xonrupt. A l'époque j'allais la montée une 10 fois. Cela m'avait permis de faire du D+ et des intervalles très facilement en soirée en semaine.
La seule différence c'est que j'allais jusqu'au dessus et descendait par le bois puis je revenais au milieu de la bosse pour la redescendre. Super entrainement en tout cas, que je referai prochainement.
Ton parcours l'air chouette aussi, à tester. Par contre la Phil Soudon, je vois pas de quel descente il s'agit.
avatar
opn7
Bavard
Bavard
Messages : 205
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 38
Localisation : Visé

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 21:48
Oui.. Je l'ai faite 9 fois mercredi! Smile
La Phil Soudon (du nom de son créateur et KOM) est appelée aussi Downhill bos visé (v2) sur strava!
Tu verras, je l'ai refaite jeudi (cf strava) vu que le fichier de mon activité de mercredi était corrompu.. : /


Dernière édition par opn7 le Ven 18 Avr - 22:05, édité 1 fois
ps
Fan
Fan
Messages : 641
Date d'inscription : 16/05/2012

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 21:57
mdr la phil soudon... d'accord... tu roule en xx1 avec un 28 Ludo? pourquoi pas un 30? c'est des braquets de DA ça 28-10/42... pour les ptites trucs... Very Happy Very Happy Very Happy

(DA, si tu me lit, ce n'est pas moi, c'est celui qui sommeil en moi....  Twisted Evil )
avatar
opn7
Bavard
Bavard
Messages : 205
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 38
Localisation : Visé

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:05
Oui en 28.. Bah.. pcq j'ai de la mouflette ds les cuisses! Wink
Non, sans déc' je roulais en 22/36 qd j'étais en 2x10.
Avec un 28 dents, ça me fait mon rapport 2x10 moins le plus petit et le plus gros développement.

Puis, je ne fais que des XCM alors c'est plus sage ainsi.

Quoi qu'il en soit, je vais m'acheter un 30 et un 32 pour adapter à là où je roule.. mais je resterai à 70% sur le 28 je crois.
ps
Fan
Fan
Messages : 641
Date d'inscription : 16/05/2012

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:08
moi ce sera 30... tu roulais en 26/39 devant en xx alors?


Dernière édition par Soudon.philippe le Ven 18 Avr - 22:14, édité 1 fois
avatar
Boris
Inconditionnel
Inconditionnel
Messages : 1815
Date d'inscription : 27/07/2010
Age : 41
Localisation : Haccourt

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:09
J'ai envie de parler aussi du côté pratique de la chose.

Le cyclo qui a envie de plusieurs séances d'entrainement sur la semaine, va avoir du mal à se passer de la route...

La route, comme dit plus haut permet de faire du fond plus facilement, grâce à des parcours plats qui sont nettement moins fun en vtt.

Ensuite, il y a le temps passé et l'argent dépensé à entretenir le vtt.

Mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec la notion de différence de parcours, il est tout à fait possible de s'entrainer sur la route pour le vtt, en choisissant un parcours vallonné à souhait.

Seul, ou dans les bosses, tu sais pas te cacher dans les roues.

La route apprend facilement à se gérer, le vtt apporte une aisance sur la route grâce à la technique de pilotage.

Pour moi, ce sont des sports complémentaires, de grands champions de vtt font de grands spécialistes sur la route, ainsi que les cyclo-crossmen (Stybar, Sagan, ... pour ne citer qu'eux)

En tout cas, pour ma part, je prend du plaisir à sauter de l'un à l'autre  Very Happy 

Vu que la polygamie n'est pas de rigueur, on se rattrape comme on peu !   

avatar
Boris
Inconditionnel
Inconditionnel
Messages : 1815
Date d'inscription : 27/07/2010
Age : 41
Localisation : Haccourt

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:12
Puisqu'on discute de dents, en 2*10 mon 52-39 m'a bien aidé à tirer le 39-26 du vtt
ps
Fan
Fan
Messages : 641
Date d'inscription : 16/05/2012

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:13
ouais, mais toi, on te mettrai un tricycle et tu taquinerai encore les 35Km/h de moyenne donc c'est pas du jeu Very Happy   



je pense aussi qu'avoir un "bon" vélo de route ça aide aussi... ça me pompe de roulez en vtt, slick sur route...

pourvu que madame ne lise pas ce message Very Happy
avatar
Boris
Inconditionnel
Inconditionnel
Messages : 1815
Date d'inscription : 27/07/2010
Age : 41
Localisation : Haccourt

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:19
Je partage ton idée...

D'ailleurs, dans 2 semaines je serais assis sur le vélo qui a sacré notre champion du monde actuel  cheers 

Petit indice, le second à passer la ligne lors de ce championnat du monde roule sur un vélo de la même marque   
avatar
opn7
Bavard
Bavard
Messages : 205
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 38
Localisation : Visé

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Ven 18 Avr - 22:21
@phil: Non non, j'ai un hollowgram avec étoile bor 64/104. Plateaux de 22 et 36 dents et k7 11-36.  Embarassed 
ps
Fan
Fan
Messages : 641
Date d'inscription : 16/05/2012

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

le Sam 19 Avr - 9:07
Un Pinarello de chez Peter Very Happy (ou un dogma)
Contenu sponsorisé

Re: Différence énergétique et musculaire entre VTT et vélo de route

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum